Informations Familles 




Les étapes du Deuil


Le deuil Le deuil est un sentiment de tristesse et de souffrance éprouvé à la mort d’un proche. Il désigne le processus intime qui suit un décès où l'on se résigne comme l'on peut à la perte d'un être cher, (comme l'on peut ou en puisant dans ses ressources propres, à sa façon). Le deuil est un sentiment tout à fait normal qui permet d'accepter cette perte et de s'y adapter. On parle alors de "travail de deuil", c'est-à-dire un travail sur soi qui réclame que l’on se sépare progressivement de l’être cher pour avancer de nouveau et prendre un nouveau départ.

Ce traumatisme est d’intensité plus ou moins forte et de durée variable (1 à 2 ans, parfois plus) selon la proximité du défunt et les liens d'attachement que l'on entretenait avec lui.
On sait aujourd’hui que « faire son deuil » consiste à traverser un certain nombre d’étapes psychologiques : ces étapes sont douloureuses mais elles sont nécessaires et constructives. Elles permettent à terme de retrouver l’apaisement.
De nombreuses études ont été faites pour décrire ces étapes, apportant plus ou moins de précisions sur les ressentis, les émotions, les comportements. Toutes s’accordent à dire qu’il existe 4 principales étapes successives :

L’étape du choc


En apprenant la nouvelle, le proche, choqué, se retrouve pendant quelque temps, dans un état second pendant lequel il refuse la réalité de la disparition. Cette étape peut durer de quelques heures à quelques jours.



L’étape de la recherche de l’être perdu


Passé le choc des premières semaines, le proche, prenant peu à peu pleinement conscience du décès, recherche des souvenirs sensoriels ou concrets pour garder un lien avec le défunt. Dans cette étape le proche ressent encore fortement la présence de son défunt.

L’étape de la dépression


C’est la période centrale du deuil, celle où l’on prend conscience du caractère définitif du départ du défunt, où l'on se résigne à la perte de l'être cher. Cette douloureuse période, se traduit par des émotions intenses (tristesse, pleurs, culpabilité, colère, sentiment d'abandon, abattement, comportements dépressifs, désintérêt pour l'extérieur, repli sur soi, découragement ou au contraire hyperactivité etc...) voire également par des comportements somatiques (perte d'appétit et d'énergie, anorexie, gêne respiratoire, douleurs thoraciques, tachycardie, etc...).

L’étape de la reconstruction, la résolution


C’est la phase de sortie du deuil, le début du rétablissement, le début de l’acceptation de l’absence physique du défunt. Le proche intègre cela dans son nouvel environnement, il s’est créé un lien intérieur avec le défunt, il ressent de l’apaisement et recommence à faire des projets en retrouvant un sens à la vie qui reprend progressivement son cours.






Les émotions ressenties à chaque étape du deuil sont des réactions normales dont la durée varie selon la personnalité et l'histoire de chacun. Il est cependant important de savoir qu’il existe aujourd’hui de nombreuses aides spécialisées, des solutions personnalisées pour aider les personnes à traverser les étapes de leur deuil, et ceci, quelle que soit la nature du deuil.

Des lignes d’écoute téléphonique, psychologues, colloques, réunions, vidéos sont disponibles pour celles et ceux qui en ressentent le besoin. Les aides sont multiples et adaptées à toutes les situations. Nous avons sélectionné pour vous un organisme spécialisé dans le deuil qui propose des solutions d’aide et de soutien adaptées à chaque situation de deuil : Fédération Européenne Vivre Son Deuil http://vivresondeuil.asso.fr


Nîmes Bouillargues Beaucaire Saint-gilles